Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu principal

Posté par le 27 janvier 2016 dans Santé | 0 commentaires

De l’assistant d’écoute à la prothèse auditive… A chacun son aide !

De l’assistant d’écoute à la prothèse auditive… A chacun son aide !

Les préjugés ont encore la vie dure. Autant il nous semble normal de porter des lunettes quand notre vue baisse, autant le port d’une aide auditive reste encore tabou ! Nombreux sont les seniors qui repoussent au maximum les consultations et les tests auditifs, comme si le port d’un appareil était encore, de nos jours, mal perçu.

Pourtant les solutions proposées aujourd’hui sont plus discrètes, plus performantes et faciles d’utilisation. Il n’y a donc aucune raison de s’en passer.

En cas de perte légère, vous pouvez dans un premier temps faire appel à un « assistant d’écoute ». Cet appareil vendu sans ordonnance est un produit de confort. demandez conseil à votre pharmacien.

Lorsque la gène est plus importante, il vous faudra vous tourner vers des prothèses auditives. Celles-ci sont délivrées sur prescription médicale après un examen audiométrique tonal et vocal. L’audioprothésiste choisira ensuite l’appareil le plus adapté à vos besoins (type de correction, ancienneté de la gêne, confort). Il en existe plusieurs sortes : des contours d’oreilles, des prothèses intra-auriculaires, des lunettes et des boîtiers. d’autres dispositifs peuvent aussi faciliter la vie des patients comme un amplificateur téléphonique, un casque sans fil pour la télévision… Ces aides vous permettront de profiter pleinement de la vie qui vous entourent.

Du cornet acoustique à la prothèse auditive.

C’est au 17e siècle que fut inventé le cornet acoustique, un dispositif précurseur aux aides à l’audition moderne. Cet appareil e forme d’entonnoir permettait de recueillir les ondes sonores et de les conduire directement dans le conduit auditif. Il était fabriqué en cuivre, en argent, en bois ou corne d’animaux. Il a été largement utilisé jusqu’au 20e siècle.

L’entreprise américaine « Sonotone » fut un acteur majeur du développement des appareils auditifs. A tel point que le terme « sonotone » est même utilisé pour désigner toute aide à l’audition. Les premiers modèles se branchaient sur de très grosses batteries ! Ils deviennent portables et plus maniables dans les années 50 et se miniaturisent peu à peu dans les années 60 jusqu’à se glisser derrière l’oreille.

Les prothèses auditives sur prescription médicale apparaissent à partir des années 80 et utilisent d’abord une amplification analogique, avant de passer au numérique à partir des années 90. Les appareils sont de plus en plus performants, esthétiques et confortables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *