Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu principal

Posté par le 1 octobre 2015 dans Beauté, Santé | 0 commentaires

Le marron d’Inde vous fait une belle jambe !

Le marron d’Inde vous fait une belle jambe !

Présentation et vertus du marron d’Inde

marronnierLe marron d’Inde est le fruit de l’Aesculus hippocastanum, de la famille des hippocastanacées. Cet arbre imposant pousse principalement dans l’hémisphère Nord. Ses vertus sont surtout extraites de ses graines volumineuses – les marrons d’Inde – et de son écorce. Mais il contient également de l’esculine, une toxine que l’on sait désormais éliminer pour ne conserver que les bienfaits de la plante.

La substance active, exempt d’esculine, permet, en usage interne, de soulager les symptômes de l’insuffisance veineuse (gonflement des pieds, sensation de jambes lourdes, fourmillements, etc…).

L’insuffisance veineuse est liée à un mauvais fonctionnement des valves veineuses qui permettent au sang non oxygéné de remonter depuis les organes périphériques jusqu’au cœur. Résultat, le retour du sang vers le cœur se fait mal, le sang stagne et altère peu à peu les parois des veines, ce qui peut favoriser l’apparition de varices, voire de phlébite.

fruits du marronnierLes graines de marronnier d’Inde comportent de l’escine, un actif reconnu pour redonner de la tonicité à la paroi veineuse. Cela contribue à prévenir la formation d’œdèmes et facilite le retour du sang vers le cœur. Cet actif permet également de soulager les personnes souffrant d’hémorroïdes.

Quelles formes de marron d’Inde utiliser ?

En pharmacie, vous pouvez trouver ce principe actif sous diverses formes :

Des gélules ou des solutions buvables pour une action interne. Le marronnier d’Inde y est parfois associé à d’autres actifs

Des crèmes, des huiles et des gels pour une action locale. Ces produits seront d’autant plus efficaces que vous leur associerez des bas de maintien ou de contention.

Précautions d’emploi :

Le marronnier d’Inde n’est pas recommandé aux femmes enceintes et aux enfants.

Il peut avoir un effet hypoglycémiant qui pourrait s’additionner à celui de plantes ou médicaments ayant les mêmes effets; il faut donc l’utiliser avec précaution chez les personnes diabétiques.

En crèmes et en gels, il est déconseillé de les appliquer sur une peau lésée ou ulcérée.

Et n’oubliez pas que votre pharmacien est là pour vous conseiller. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *