Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu principal

Posté par le 24 août 2017 dans Beauté | 0 commentaires

La valériane : pour une rentrée en toute sérénité.

La valériane : pour une rentrée en toute sérénité.

La valériane, ses origines

Plante vivace de la famille des valérianacées, la Valériane (Valeriana officinalis) peut atteindre jusqu’à 1m de hauteur. Elle possède une souche verticale aux racines épaisses. Ses feuilles opposées, divisées en folioles pointues  rappellent celles de la fougère. Ses fleurs sont petites, irrégulières et de couleur blanc-rosé. Originaire d’Europe et d’Asie du Nord, elle est à présent répandue partout. La valériane apprécie les climats humides et les sols riches en minéraux pour se développer.

En grec ancien, le nom de la plante était « Phu ». Il s’agit d’une allusion à l’odeur désagréable qui se dégage des racines séchées et des fleurs fanées. Son nom latin, quant à lui, viendrait du verbe « valere » qui signifie « bien se porter ». Elle est aussi appelée communément herbe aux chats car l’odeur caractéristique qui se dégage de sa racine exerce une attraction surprenante sur les chats qui aiment s’y frotter avec délice ! Elle se nomme également  « guérittout  » ou plus récemment  « valium végétal ».

La valériane est utilisée dès la Grèce Antique par de grands médecins, tel Hippocrate, pour traiter les troubles du sommeil. Elle est d’ailleurs citée dans les ouvrages de Pline l’Ancien dans la Rome Antique du 1er siècle après J.C. Elle a pour principale vertu de soulager l’anxiété, la nervosité et les troubles du sommeil.

La valériane, comment la consommer ?

Le rhizome et la racines sont les parties actives de la plante utilisées en phytothérapie. Ils sont récoltés à l’automne, tous les deux ans, lorsque leurs teneur en éléments actifs est la plus élevée. Vous pouvez l’employer sous forme de tisane, d’infusion, de décoction, d’huiles essentielles et de gélules.

Cependant, la valériane peut provoquer des somnolences. Il est donc fortement recommandé de respecter les doses indiquées et d’éviter de conduire ou de manipuler des objets dangereux dans les heures qui suivent sa prise. La plante est également contre-indiquée pour les femmes enceintes et allaitantes, ainsi que pour les enfants. Demandez donc conseil à votre pharmacien avant toute utilisation régulière.

La racine séchée (2 à 3 g) peut être infusée pendant 5 à 10 min dans 150 ml d’eau bouillante à prendre jusqu’à 5 fois par jour.

Une tisane pour dormir comme un loir :

Pour cela, placez 2 à 3 g de racines séchées dans un mug. Portez l’eau à ébullition, versez sur les racines et laissez infuser une dizaine de minutes, afin d’obtenir une teneur élevée en substances actives. Pour plus de douceur, ajoutez une cuillère à café de miel. Buvez cette tisane au coucher pour favoriser un endormissement naturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *