Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu principal

Posté par le 21 juillet 2016 dans Bébé, Santé | 0 commentaires

9 mois pour donner la vie (suite)

9 mois pour donner la vie (suite)

Un suivi médicalisé régulier

Sur le plan médical, vous allez être suivie tout au long de votre grossesse par votre généraliste, votre gynécologue ou par une sage-femme. Ces rendez-vous réguliers ont pour objectif de veiller à votre santé et au développement harmonieux de votre bébé. Ce suivi est composé de consultations prénatales obligatoires (une avant le troisième mois puis une par mois du 4e mois jusqu’à l’accouchement). A chacun de ces rendez-vous, le professionnel de santé va vérifier votre poids, la taille, la forme et la hauteur de votre utérus, mais aussi vos constantes (tension, pouls, respiration).

Lors de la première consultation, il va vous prescrire une prise de sang pour savoir notamment si vous êtes immunisée contre la toxoplasmose et la rubéole. Si ce n’est pas le cas, pour la toxoplasmose il sera nécessaire d’éviter les viandes crues et de rincer plusieurs fois les fruits et les légumes. En cas de test négatif pour la rubéole, consultez votre médecin si une éruption de bouton se déclare.

Trois échographie seront également prescrites. La première est réalisée entre la 11e et 14e semaine de grossesse. C’est un moment généralement très attendu par les parents, c’est la première rencontre avec leur bébé, c’est souvent très émouvant. Lors de cet examen, une attention particulière est portée à l’espace entre le cou et la colonne vertébrale appelé clarté nucale. Une mesure au-dessus de la moyenne peut signifier l’atteinte d’une maladie chromosomique comme la trisomie 21. La seconde échographie (échographie morphologique) a lieu entre la 18e et la 20e semaine de grossesse. Elle permet d’observer en détail les membres  et les organes du fœtus, de connaître un peu mieux sa taille et son poids et d’analyser la position et la qualité du placenta.C’est aussi lors de cet examen que les parents peuvent, s’ils le souhaitent, connaître le sexe de l’enfant. La dernière se déroulera entre la 30e et la 32e semaine de grossesse. Le médecin contrôle à nouveau la croissance des différents organes et détermine le poids de naissance approximatif.

Outre les prises de sang régulières, une hyperglycémie provoquée est proposé entre la 24e et la 28e semaine de grossesse, aux femmes ayant un facteur de risque (surpoids, antécédent de diabète etc…) pour détecter un éventuel diabète gestationnel. Un diabète non contrôlé peut entrainer une prise de poids excessive du fœtus , voire une souffrance fœtale en fin de grossesse car le placenta fonctionne moins bien et l’oxygénation n’est pas optimale

Miser sur une alimentation équilibrée

Pendant la grossesse, il est important de ne pas manger deux fois plus, mais deux fois mieux ! C’est  la maman qui fournit au fœtus les protéines, les graisses, les sucres, les vitamines et les minéraux nécessaires à son développement.Faites trois repas principaux et une à deux collations si nécessaire. Mangez à des horaires réguliers pour vous évitez les hypoglycémies. Vos repas doivent comporter les cinq catégories d’aliments (viande-poissons-œufs, pain et féculents, matières grasses, produits laitiers, légumes et fruits). Privilégiez les fruits et les légumes pour leur apport en fibres, en vitamines et en minéraux. Les laitages fournissent des protéines, du calcium et de la vitamine D. Les viandes-poissons et œufs procurent aussi des protéines, du fer et des omégas 3 pour les poissons gras.

Essayer de ne pas abuser des sucres ajoutés pour limiter une prise de poids et un diabète gestationnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *