Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu principal

Posté par le 17 décembre 2018 dans Beauté | 0 commentaires

Curcuma: les bienfaits du « safran indien »

Curcuma: les bienfaits du « safran indien »

Le curcuma ou « curcuma longa » est une plante herbacée vivace de la famille du gingembre et de la cardamome. Celle-ci a besoin d’humidité et de chaleur pour bien croître. C’est donc tout naturellement das le sud-est de l’Asie qu’elle se développe le mieux (Inde, Proche et Moyen-Orient).

La partie de la plante que nous utilisons pour la cuisine ou la santé est son rhizome. Sa couleur due à la présence de curcuminoïdes, varie du jaune à l’oranger. La racine est souvent séchée, puis fragmentée ou réduite en poudre pour préparer épices , gélules, infusions, extraits fluides, décoctions, cataplasmes…

Son histoire…

Le curcuma est connu et utilisé en Inde depuis plus de 4000 ans. Mais il ne débarqua en Europe qu’au 18ème siècle. En cuisine,  le curcuma est l’ingrédient de base du Colombo, du Curry, du Massala ou du mélange d’épices Satay. Cette épice chaude au parfum léger se marie très bien avec des lentilles, les pommes de terre, les viandes blanches et le poisson. Pour conserver au mieux ses principes actifs, intégrez le curcuma plutôt en fin de cuisson. Associez-le au poivre, car la pipérine présente dans  le poivre améliore l’assimilation de la curcumine. Sachez aussi, que le curcuma est liposoluble. Pensez donc pour favoriser son absorption à lui associer une base huileuse (olive,coco, etc…). Vous pouvez aussi en intégrer dans les sauces à la tomate ou dans votre vinaigrette. N’hésitez donc pas à consommer chaque jour environ une cuillère  à café dans vos plats.

Les bienfaits du curcuma

En effet, la curcumine est un puissant antioxydant qui protège le corps des radicaux libres. Elle agit sur les inflammations chroniques aussi bien articulaires que digestives. Le curcuma régule également la flore intestinale, atténue les risques de gastrites et d’ulcère, protège le foie, améliore la digestion des corps gras et des sucres  et augmente  la sécrétion de bile et aide à faire baiser le taux de cholestérol. Il peut enfin sous forme de cataplasme soulager les affections de la peau comme l’eczéma, les mycoses ou le psoriasis. En fonction de l’utilisation souhaitée, la dose de curcuminoïde recommandée varie, c’est pourquoi il est toujours nécessaire de consultez  votre pharmacien  ou votre médecin avant de commencer une cure. d’autant plus, qu’a forte de dose , il est déconseillé aux personnes soufrant de lésions ou de calculs biliaires, aux femmes enceintes et aux personnes sous anticoagulants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *