Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu principal

Posté par le 10 juillet 2018 dans Santé | 0 commentaires

Fibromyalgie, une maladie handicapante au quotidien

Fibromyalgie, une maladie handicapante au quotidien

Douleurs récurrentes dans tout le corps, troubles du sommeil, fatigue chronique, difficultés à se concentrer et à mémoriser des informations, et si vous souffriez de Fibromyalgie ? D’après la Direction Générale de la Santé environ 2 à 5 % de la population souffre de cette maladie. Et 80 % des malades sont des femmes.

Qu’est-ce que la fibromyalgie ?

Littéralement, « fibro » signifie tissu fibreux, « myo » se rapporte aux muscles et « algie » indique la notion de douleurs. Il s’agit donc d’une maladie qui entraîne des douleurs neuromusculaires diffuses et chroniques (présentes depuis plus de trois mois) dans tout le corps. A ces douleurs s’ajoutent des symptômes divers et variés, comme:

  • une fatigue intense,
  • des troubles cognitifs, des troubles du sommeil,
  • des céphalées, des douleurs au ventre, des acouphènes,
  • une hypersensibilité, un syndrome dépressif, des troubles visuel, etc…

Symptômes qui différent d’un patient à un autre, ce qui rend le diagnostic difficile. Certaines personnes peuvent errer de médecin en médecin, pendant des années avant qu’une prise en charge adéquate soit mise en place.

Comment est-elle diagnostiquée ?

Après avoir écarté toutes les autres maladies pouvant avoir des symptômes semblables, le diagnostic de fibromyalgie sera posé. En effet, il n’existe aucun signe visible à l’imagerie médicale, ni signe biologique pouvant confirmer la pathologie. Le médecin s’appuiera sur un entretien détaillé et sur le test clinique des 18 points « gâchettes ». Il va exercer une pression avec ses doigts sur certaines zones caractéristiques et si la douleur est présente à au moins 11 points, le diagnostic de fibromyalgie est confirmé.

Quels sont les traitements ?

Il n’existe pas de traitement spécifique pour soigner la maladie. D’autant plus que l’évolution est variable d’une personne à l’autre. Mais certains médicaments, comme des anti inflammatoires, des antalgiques, des relaxants musculaires, des antidépresseurs, voire des somnifères seront prescrits pour soulager les symptômes. La difficulté supplémentaire, dans la prise en charge médicamenteuse, est que les patients ont souvent une sensibilité accrue aux effets secondaires. Afin améliorer le confort de vie des malades, il est nécessaire de trouver une prise en charge pluridisciplinaire, qui associe la relaxation, les soins en piscine, la sophrologie, la musicothérapie, l’ostéopathie mais aussi la gym douce , le Tai Chi ou la balnéothérapie. L’objectif est d’apprendre au patient à mieux gérer ses douleurs pour retrouver du plaisir dans la vie .

En effet, avec les douleurs , la fatigue et les autres symptômes associés, les personnes ont tendance à s’isoler. Il est donc important de maintenir un lien social et une activité sportive adaptée, car sortir et voir du monde est bon pour le moral et donc pour la santé.

Quels sont ces « points gâchettes » ?

  • Deuxième côte.
  • Cervicale inférieure : partie avant des vertèbres cervicales.
  • Occiput : partie à la base du crâne dans laquelle arrive le muscle trapèze.
  • Épicondyle latérale : deux centimètres en-dessous de la partie frontale des coudes.
  • Trapèze : point intermédiaire du bord supérieur.
  • Muscle supra-épineux : au-dessus du bord médial de l’épine scapulaire.
  • Grand trochanter : en-dessous et derrière la jointure entre fémur et la hanche.
  • Fesses : partie haute et externe du muscle.
  • Genoux: dans la boule adipeuse située en amont de l’articulation.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *