Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu principal

Posté par le 14 mars 2019 dans Santé | 0 commentaires

Asthme: bien savoir gérer une crise

Asthme: bien savoir gérer une crise

Comme chaque année, début mai, l’association « Asthme et Allergies » organise une Journée Mondiale de l’Asthme France. Elle aura lieu le 7 mai 2019. Les différents acteurs de la chaine de santé organiseront durant toute la journée des actions de prévention et d’information. Des actions de dépistage sont même programmées dans certaines pharmacies tout au long de la semaine.

L’asthme touche environ 4 millions de personnes en France, et est responsable chaque année de près de 60 000 hospitalisations et presque 1000 décès. Parce qu’elle peut devenir une urgence vitale, une crise d’asthme n’est donc jamais banal,

Par dessus tout , il est important de savoir comment agir en cas de crise, car lorsque brutalement les bronches s’obstruent et empêchent la personne de respirer, il est possible de paniquer et de ne plus se souvenir des 5 règles à suivre pour bien la gérer. Ainsi, n’ hésitez pas à les inscrire sur un carton à placer dans la trousse avec le bronchodilatateur et/ou le corticoïde. Par exemple, procurez-vous la carte « Crise d’Asthme-Agir » mise à disposition par l’association « Asthme et Allergies ».

  • Règle 1: Prendre deux bouffées de votre bronchodilatateur immédiatement.
  • R. 2: S’assoir bien droit et rester calme.
  • R. 3: Respirer lentement et calmement.
  • Règle 4:S’il n’y a pas d’amélioration, reprendre deux bouffées. Si la crise persiste prendre jusqu’à 10 bouffées pour un adulte ou un adolescent et jusqu’à 5 bouffées pour les moins de 6 ans toutes les 20 minutes. S’il n’y a toujours pas d’amélioration, rendre le corticoïde prescrit par le médecin.
  • Règle 5: Appeler le 15 ou le 12 et répéter la règle 4 si les secours n’arrivent pas en 10 minutes.
Êtes-vous un asthmatique qui s’ignore ?

Certains pharmaciens HexaPharm proposeront au sein de leur officine, une semaine de dépistage du souffle. La mesure du Débit Expiatoire de Pointe (DEP) permet de donner une première indication sur un risque d’asthme.

Cet appareil dans lequel vous expirez indique le débit maximum d’air expiré. En cas d’Asthme, ce débit est diminué. Si tel est le cas, il vous sera conseillé de contacter votre médecin traitant pour envisager des examens complémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *