Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu principal

Posté par le 13 janvier 2020 dans Santé | 0 commentaires

La « Dénutrition » est l’affaire de tous !

La « Dénutrition » est l’affaire de tous !

En France, environ 2 millions de personnes souffrent de dénutrition. Mais savons-nous vraiment ce que ce terme englobe ? Cette pathologie est encore très mal connue du grand public or une perte d’appétit qui se prolonge dans le temps peut, parfois, mettre la santé d’une personne en danger. Elle s’installe si souvent en silence et peut toucher nos proches, nos amis, nos collègues… A nous d’être à l’écoute de notre environnement , d’oser aborder le sujet quand nous remarquons une perte de poids soudaine d’une personne de notre entourage, car une prise ne charge précoce permet de briser le cercle vicieux: carence-fatigue-dénutrition.

QU’APPELLE T-ON « DÉNUTRITION »?

La dénutrition résulte d’un déséquilibre entre les apports nutritionnels et les besoins de l’organisme (énergie, protéines, vitamines, minéraux). Celle-ci se manifeste généralement par une perte de poids souvent rapide, récente et significative. On parle de dénutrition lorsque la perte de poids est supérieure à 5% du poids en 1 mois et supérieure à 10 % en 6 mois.

Qui peut-être concerné ?

Les personnes les plus à risque sont les personnes âgées qui s’alimentent moins et celles souffrant de pathologies chroniques. Mais elle peut toucher aussi des enfants, de jeunes adultes et des personnes en surpoids atteintes de pathologies graves.

Quels signes doivent nous alerter ?

Soyez vigilants aux signes visibles comme :

  • Des vêtements qui deviennent trop amples, une baque qui est trop grande
  • une démarche irrégulière ou difficile, des gestes ralentis
  • une fatigue importante malgré le repos…

Observez aussi si la personne a un dégoût pour les aliments, si son frigidaire est vide ou au contraire si les aliments ne sont pas consommés, si elle pratique un régime trop strict… Tous ces signes doivent attirer votre attention . En cas de doute, parlez-en à un professionnel de santé.

Quelle prise en charge envisager ?

En premier lieu, il est important d’augmenter la fréquence des repas, d’envisager notamment des collations. Il faut aussi tenir compte du gout de la personne (sucré, salé, texture) pour redonner du plaisir. Prévoir une présence lors des repas pour plus de convivialité et favoriser un environnement agréable (lieu, présentation et produit). Si cela ne suffit pas à reprendre du poids, le médecin pourra prescrire des compléments nutritionnels oraux hyper énergétiques et hyper protéiques qui vont éviter la perte musculaire, augmenter l’appétit et favoriser la prise de poids. Il existe une gammes très larges de produits permettant de répondre aux besoins particuliers : édulcorés, sans lactose, sans gluten, produits mixés ou épaissis, eaux gélifiées, purée de fruits, boissons et les parfums ne manquent pas.

Alors pour que la dénutrition ne soit plus un tabou parlons-en !

Les pharmaciens Hexapharm se mobilisent pour en parler !

Campagne "Luttons contre la dénutrition
Affiche campagne « Luttons contre la dénutrition ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *