Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu principal

Posté par le 16 juin 2017 dans Santé | 0 commentaires

L’abécédaire de l’été de A à L

L’abécédaire de l’été de A à L

Profiter à fond des vacances, c’est aussi anticiper les petits désagréments qui pourraient venir les gâcher et avoir sous la main les solutions pour y remédier en toute sérénité. Parcourrons ensemble cet abécédaire de l’été.

A comme alcool

Alcool et soleil ne font pas toujours bon ménage ! L’alcool empêche le corps de réguler correctement sa température et le déshydrate. Conclusion certaines personnes peuvent ressentir étourdissement, raideur ou tachycardie. Il est donc impératif de boire de l’eau tout au long de la journée (environ 1,5 litres) pour compenser les pertes liquidiennes et de consommer de l’alcool sans excès dans un espace ombragé.

B comme brûlures

BBQ, plancha ou même exposition au soleil, il peut arriver que quelqu’un se brûle malencontreusement . En cas de brûlure peu étendue et superficielle, commencez par arroser longuement la zone de l’eau à 15-20°c en ayant préalablement enlevé le vêtement et tout ce qui peut faire garrot. Puis désinfectez et appliquez une crème apaisante et cicatrisante. En cas de brûlure profonde et étendue, appelez directement le 15 ou le 18.

C comme coupures

Blessures superficielles, égratignures, ampoules percées… sont des maux courant de l’été. Pensez à avoir sur vous un antiseptique (dosette, crème) et des pansements pour protéger la plaie. Commencez par nettoyer à l’eau (et au savon si vous pouvez), puis appliquez l’antiseptique et le pansement. Tout comme pour les brûlures, une coupure profonde nécessite une prise en charge médicale par le SAMU (15) ou les pompiers (18).

D comme dérangements intestinaux

Changements alimentaires, chaleur, stress, mal des transports peuvent faire évoluer votre flore intestinale et provoquer des modifications de votre transit entrainant vomissements, diarrhée ou digestion difficile. Prévoyez donc d’emporter un antispasmodique, un antidiarrhéique, un antiémétique ainsi qu’un antidyspeptique. Si vous partez avec un bébé, ayez toujours aussi un soluté de réhydratation orale. En préventif avant de partir, vous pouvez aussi faire des cures de probiotiques, demandez conseil à votre pharmacien.

E comme écharde

Marcher pieds nus ou s’activer dans le jardin sont souvent des activités ressourçantes, mais il arrive parfois qu’une petite écharde vienne se loger dans le pied ou la main ! Et là, c’est moins drôle. Il est donc toujours utile d’avoir une pince à épiler à proximité. Nettoyer la peau autour de l’écharde, puis utiliser la pince préalablement désinfectée, passez un antiseptique et recouvrez d’un pansement.

F comme foulure

Suite à une chute, à un choc ou à un faux mouvement, vous pouvez étirer ou vous déchirer un muscle, c’est une foulure ou ligament c’est alors une entorse. Appliquez de suite du froid environ 10 minutes (poche froide, bombe de froid), puis apposez une crème anti-inflammatoire  et placez un bandage élastique sans trop serrer. Il sera nécessaire de mettre le membre au repos. Sans amélioration sous 48h, en cas de douleurs violentes, ou si vous avez senti un craquement important, consultez un médecin.

G comme guêpes

Les insectes comme les guêpes ou les abeilles sont attirés par nos repas en plein air. Ils n’aiment pas que nous les dérangions dans leur quête de sucs ou de sucre et peuvent devenir agressifs et nous piquer. Les piqûres sont généralement bénignes, il vous suffit de retirer le dard à l’aide d’une pince à épiler, de désinfecter la plaie et d’appliquer une crème antiprurigineuse. Cependant les cas d’allergie, les piqûres à la gorge et des piqûres multiples relèvent des urgences.

H comme hydratation

Soleil, chaleur et transpiration…notre corps en été peut vite être en manque d’eau. C’est pourquoi il est important de boire régulièrement même sans sensation de soif tout au long de la journée. Pensez aussi aux tisanes et thés glacés pour varier les plaisirs. N’oubliez pas  aussi d’hydrater votre peau en fin de journée pour restaurer la barrière cutanée.

I comme Insolation

L’insolation est un coup de chaleur provoqué par une trop longue exposition au soleil. La température du corps augmente parfois au-dessus de 40°C, on parle d’hyperthermie. Le corps ne transpire plus et la peau devient rouge et chaude. Cela peut provoquer des vomissements, des douleurs musculaires voire un évanouissement. Mettez la personne immédiatement à l’ombre, faites la boire et rafraîchissez-la avec du linge humide. Un coup de chaleur non soigné peut avoir des conséquences graves allant de troubles neurologiques, à des atteintes des reins ou du cœur, voire provoquer le décès. La vigilance s’impose.

J comme jambes lourdes

La sensation de jambes lourdes est liée à une mauvaises circulation du sang. L’été cette sensation a tendance à s’accentuer avec la chaleur. Vous ressentez des fourmillements et des lourdeurs dans les jambes, privilégiez les jets d’eau froide en fin de douche pour stimuler la circulation, massez-vous de la cheville vers le genou en utilisant des crème à base de fragon, de marron d’inde, de vigne rouge, d’hamamélis, de mélilot… Optez aussi en complément, pour une cure de ces plantes sous forme de gélule.

K comme kilos

L’été est une période propice pour prendre de bonnes habitudes alimentaires et pour redémarrer une activité physique. Les fruits et légumes se font plus nombreux sur les étals. Et nous avons envie de bonnes salades bien fraîches. A nous aussi les viandes froides et es grillades. Comme les jours sont plus longs, nous avons la possibilité de trouver une petite demi-heure, en soirée par exemple, pour marcher, faire du vélo ou courir…tout ceci est bon pour notre balance !

L comme lucite estivale

Certaines personnes sont plus sensibles que d’autres aux rayons solaires. elles développent, dès les premières expositions, une allergie au soleil aussi appelée lucite estivale. Celle-ci se manifeste par l’apparition de petits boutons prurigineux sur le décolleté et les bras. Les boutons disparaissent lorsque la peau est hâlée. En prévention, il est possible de faire une cure de bêtacarotène et autres oligo-éléments quinze jours avant les premières expositions. sans oublier les conseils de base , qui s’appliquent à tous en matière de protection solaire: indice de protection maximal à renouveler toutes les deux heures, vêtements amples, chapeau et lunettes.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *