Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu principal

Posté par le 17 juin 2020 dans Santé | 0 commentaires

Mal de dos et grossesse.

Mal de dos et grossesse.

Le mal de dos touche environ 75% des femmes enceintes pendant la grossesse. Certaines douleurs peuvent même persister après l’accouchement. Regardons de plus près, ce qui se joue trimestre par trimestre, dans le corps d’une femme qui porte la vie .

Mal de dos et premier trimestre de grossesse.

Les hormones de grossesse provoquent un relâchement des ligaments et des abdominaux. Le bassin moins bien soutenu aura tendance à basculer vers l’avant provoquant parfois une cambrure des reins et des douleurs lombaires. Pour réduire, la cambrure évitez de porter des talons hauts. En position assise surélevez vos genoux. Pensez en position debout à fléchir vos genoux et à ramener le ventre vers l’arrière. Régulièrement accroupissez-vous pour étirer efficacement vos muscles lombaires.

Mal de dos et deuxième trimestre de grossesse.

A partir de cette étape de la grossesse, les organes prennent pas mal de place dans le haut et l’arrière du corps. Quant à lui, le bébé s’épanouie dans le bas et l’avant. En parallèle, les muscles du dos travaillent pour ramener vers l’arrière ce ventre qui pointe vers l’avant. Peu secondé par des abdominaux distendus, cela peut provoquer des contractures. La respiration abdominale, le yoga prénatal ou la natation seront des activités à privilégier pour soulager vos douleurs dorsales et fortifier votre sangle abdominale tout en douceur.

Mal de dos et troisième trimestre de grossesse.

Dès le sixième mois de grossesse, le ventre commence parfois à peser. Pour soulager vos lombaires, utilisez une ceinture de soutien qui permet de transférer le poids du ventre sur les hanches. Il existe, en pharmacie, des modèles évolutifs, modulables et confortables que vous pouvez porter tout au long de votre grossesse et même après l’accouchement. Il arrive aussi qu’un des nerfs sciatique soit comprimé par des muscles hypertendus du ventre ou de la fesse, ce qui peut entraîner de vives douleurs. Des séances de kinésithérapie ou d’ostéopathie peuvent vous aider à :

  • remettre en place votre bassin
  • à libérer le nerf sciatique
  • à maîtriser les bons gestes pour ménager votre dos.

Vous apprendrez à vous asseoir et à vous relever en douceur, à bien fléchir les jambes en vous baissant, ou à relâcher les tensions grâce à des exercices ciblés.