Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu principal

Posté par le 6 juin 2019 dans Santé | 0 commentaires

Ménopause: bien la vivre…

Ménopause: bien la vivre…

Chaque femme dispose à sa naissance d’un capital de follicules ovariens qui vont libérer chaque mois un ovule fécondable. Les follicules sécrètent aussi les œstrogènes qui vont provoquer l’épaississement de la muqueuse
utérine dans l’éventualité d’une grossesse. Les cycles menstruels rythment donc la vie de toutes les femmes pendant environ 40 à 50 ans. Cette mécanique hormonale va s’épuiser naturellement et les ovaires vont cesser complètement leur fonction reproductive, c’est la ménopause.

Les différentes phases de la ménopause.

La ménopause n’arrive pas brutalement , elle est précédée, 4 ou 5 ans avant d’une phase appelée « préménopause ». Pendant cette période , les taux d’hormones vont beaucoup fluctuer. Le dérèglement du cycle menstruel qui s’en suit provoque l’apparition de certains symptômes. En effet, la diminution progressive de la production d’œstrogène et de progestérone allonge ou raccourcit la durée de cycle. Mais modifie aussi son abondance et sa fréquence. Certaines femmes se plaignent de :

  • tension aux seins,
  • ballonnements abdominaux,
  • saute d’humeur , d’insomnie,
  • bouffées de chaleur,
  • sécheresse vaginale , d’infections urinaires.

Ces désagréments disparaissent généralement lors de la dernière phase du processus que l’on nomme « postménopause » lorsque le corps retrouve un nouvel équilibre.

La ménopause modifie tout votre corps.

Ces modifications hormonales entraînent également des changements dans le corps. Le métabolisme se ralentit et les graisses sont moins bien brûlées. Elles ont tendance à se stocker au niveau abdominal. Il est donc important d’équilibrer son alimentation et de faire une activité physique régulière. la prise de poids et une certaine résistance à l’insuline peuvent aussi accroître le risque de maladie cardiovasculaire. Gare également à la baisse de la densité osseuse, à la perte de tonicité et d’élasticité de la peau, à la modification de la pilosité et à la qualité de son sommeil.

Prenez le temps…

Prenez vraiment le temps de vous occuper de vous et de votre santé. Faites le point avec votre pharmacien, votre gynécologue ou votre médecin traitant afin de trouver les solutions adaptées à votre situation. Du traitement hormonal substitutif, aux compléments alimentaires, en passant par l’aromathérapie et la phytothérapie, des combinaisons existent pour atténuer les symptômes de la ménopause et prendre soin de votre capital santé.

Et si nous changions notre regard sur la ménopause ?

Dans notre société occidentale, où l’on valorise encore trop une image de la femme « éternellement jeune », la ménopause semble associé uniquement au vieillissement et est même envisagée comme une maladie à soigner ! Alors que cette période peut également être perçue comme un passage à autre chose, un temps pour faire une pause, pour redéfinir nos propres besoins et aspirations… Elle coïncide souvent à des changements de vie importants, fin d’une carrière, départ des enfants, découvertes de nouvelles passions… A nous de gérer cette nouvelle liberté et de mettre cette énergie que nous mettions chaque mois dans la fabrication d’un ovule dans une nouvelle forme de création, dans des projets qui nous tiennent à cœur. Vous débutez la deuxième partie de notre vie, il est temps de penser aussi à vous !

Quels bons réflexes alimentaires adopter ?
  • Manger des fruits et légumes à chaque repas.
  • Faire de plus petits repas mais ajouter de petites collations (protéines + fibres).
  • Limiter les apports en sel (cuisine et produits industriels).
  • Manger du poisson gras 2 fois par semaine.
  • Cuisiner à l’huile d’olive plutôt qu’au beurre.
  • Restreindre la consommation d’alcool, de café et autres excitants.
  • Eviter les produits allégés, light ou 0%.
  • Favoriser au maximum le « fait-maison ».