Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu principal

Posté par le 20 juillet 2017 dans Beauté | 0 commentaires

Le romarin : plaisir des papilles et bienfaits pour la santé

Le romarin : plaisir des papilles et bienfaits pour la santé

 

Le romarin est un petit arbuste vivace, qui s’épanouit naturellement sur les sols calcaires du pourtour méditerranéen. Il appartient à la famille des lamiacées comme le thym, l’origan ou la lavande. Sa tige peut atteindre jusqu’à 2 mètres et son écorce est grisâtre. Il se divise en nombreux rameaux opposés et tortueux. Quant à ses feuilles, elles ressemblent à des aiguilles enroulées sur leurs bords. Ses fleurs, allant du bleu pâle au violet, sont visibles de janvier à mai. Une variété domestiquée a été  créée pour la culture en jardin notamment pour a cuisine.

Son nom latin « rosmarinus officinalis » qui signifie « rosée de la mer », confirme sa capacité à pousser facilement sur les bords de mer. Il est aussi appelé: encensier, herbe aux couronnes, rose de la mer ou rose marine.

Son Histoire:

Cette plante est connue depuis l’antiquité aussi bien pour son parfum que pour ses vertus pharmaceutiques. En Grèce Antique, par exemple, le romarin avait la réputation d’améliorer la mémoire et les facultés intellectuelles. A Rome, cette herbe était déposée dans les tombeaux pour conserver le corps grâce à son arôme épicé. En Égypte, il était utilisé pour l’embaumement et remplaçait l’encens Et dès le Moyen-Age, il servait à assainir l’air dans la chambre des malades lors des épidémies.

Ses propriétés :

Pour ce qui est des propriétés médicinales, le romarin aide à lutter contre la faiblesse générale, favorise  la concentration, stimule la circulation sanguine, facilite la digestion, prévient les rhumatismes et combat les bactéries, les mycoses et les infections.

Où le trouvez ?

Vous le trouverez en pharmacie sous différentes formes et préparations : huiles essentielles, gélules, pommades, teintures, tisanes, décoctions, inhalations, cataplasmes, bains. Il faut savoir que l’origine géographique du romarin (France, Tunisie-Maroc ou Corse) détermine fortement sa composition chimique, ce qui explique qu’il existe trois sortes d’huiles essentielles, ayant chacune une spécialité particulière.

  • Le Romarin officinal à camphre agit plus particulièrement sur le système neuromusculaire.
  • Celui à cinéole a une action expectorante.
  • Le dernier à verbénone traite les problèmes digestifs et hépatiques.

Cet été par exemple, vous pouvez diluer 6 à 10 % d’huile essentielle de romarin à camphre dans une huile végétale. En appliquant des compresses de ce mélange sur vos jambes, vous favorisez la circulation du sang.

La consommation par voie orale d’huile essentielle de romarin non diluée peut s’avérer dangereuse. Elle est aussi contre-indiquée pour les enfants de moins de 12 ans, les personnes souffrant de calculs biliaires ou d’une maladie de foie, ainsi que pour les femmes enceintes ou allaitantes. Il est donc prudent de demander conseil à votre pharmacien avant toute utilisation.

Romarin et Gastronomie !

Comme les autres herbes de Provence, le romarin se marie très bien aux ragouts, sauces et soupes. Il est également parfait pour parfumer les marinades, les grillades, les papillotes de poisson ou de poulet Vous pouvez même ajouter quelques branches directement sur le charbon de bois pour fumer légèrement la viande et le poisson N’hésitez pas aussi à l’utiliser en infusion pour agrémenter vos desserts comme par exemple des flans des crèmes ou des glaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *