Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu principal

Posté par le 27 janvier 2016 dans Santé | 0 commentaires

Bien entendre c’est profiter de la vie !

Bien entendre c’est profiter de la vie !

Vous avez parfois l’impression que les autres marmonnent autour de vous, vous demandez fréquemment à vos interlocuteurs de répéter ou de parler plus lentement, vous avez des difficultés à entendre la télévision ou la radio…Et si vous souffriez d’une perte d’audition ? Au long cours, cette gêne peut isoler une personne et l’éloigner de son environnement social, professionnel ou familial. Ayez les bons réflexes et agissez dès les premiers symptômes.

L’oreille: un organe complexe et délicat !

Les sons voyagent dans l’air sous forme d’ondes. Ces vibrations sont transformées par l’oreille, en influx nerveux, que le cerveau va ensuite interpréter. Elle se compose de trois parties distinctes: l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille interne, qui jouent chacune un rôle particulier dans le processus de l’audition.

L’oreille externe est composée du pavillon et du conduit auditif. C’est par là que le son pénètre avant de venir frapper le tympan et de le faire vibrer. La membrane du tympan sépare l’oreille externe de l’oreille moyenne. Ce compartiment contient les « osselets », trois petits os appelés marteau, enclume, étrier, dont la mission est de relayer les vibrations vers l’oreille interne. Cette partie, très complexe en forme de labyrinthe, comprend le vestibule, les canaux semi-circulaires et cochlée. Cette dernière renferme les cellules ciliées, qui transforment les vibrations en signaux électriques et qui les envoient vers le cerveau grâce au nerf auditif. Malheureusement, ces cellules (environ 15000) ne se renouvellent pas et leur perte est irrémédiable ! Il faut donc prendre soin de nos oreilles tout au long de notre vie.

Vous avez dit perte auditive ?

Il nous faut distinguer la perte « conductive » de la perte « sensorielle ».

La perte conductive touche l’oreille externe ou moyenne. Dans ce cas la transmission vers l’oreille interne ne se fait plus (exemple: infection de l’oreille, tympan percé, osselets abîmés).

La perte sensorielle, quant à elle, siège dans l’oreille interne et se manifeste lorsque les cellules ciliées sont endommagées ou que la transmission n’aboutit plus jusqu’au cerveau. les deux causes les plus courantes sont le vieillissement et la surexposition régulière à des bruits soutenus. Certains médicaments, certaines infections pendant la grossesse, une blessure à la tête, une infection mal traitée peuvent aussi entraîner des problèmes d’audition.

Au début la perte est légère. Vous commencez par avoir du mal à comprendre vos interlocuteurs notamment dans un milieu bruyant, vous êtes obligés de monter le son du téléviseur, vous êtes fatigués après un repas de famille, vous avez l’impression de moins entendre la sonnerie de votre téléphone… C’est dès ces premiers symptômes que vous devez réagir, car plus vous attendez, plus le cerveau perd sa capacité à analyser les sons. Lorsque la perte est sévère ou profonde, elle isole peu à peu la personne…car il devient difficile de communiquer et d’interagir avec un groupe.

Plus tôt vous vous équipez, plus vous préservez vos capacités auditives.

Le saviez-vous ?

Deux paramètres permettent de définir un son: l’intensité mesurée en décibels (dB) et la fréquence en Hertz (Hz). Plus le son est aigu, plus sa fréquence est élevée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *